Beau retour des Politicafés des socialistes de l’Essonne !

Une politicafé

Beau retour des Politicafés des socialistes de l’Essonne !

Ce lundi 20 juin, autour d’un plateau d’expert-e-s, le Premier secrétaire fédéral  de l’Essonne, Carlos Da Silva, recevait, en présence des député-e-s Maud Olivier et Michel Pouzol, Ericka Bareigts, Secrétaire d’État en charge de l’égalité réelle auprès du Premier ministre, autour du thème « Femmes et entrepreneuriat ».

Près d’une centaine de participants ont pu débattre des moyens à mettre en œuvre pour valoriser, accompagner et encourager les initiatives et le goût d’entreprendre. Loin des clichés, les femmes et les hommes présent-e-s ont pu nous faire partager leurs expériences. De nombreux-ses sympathisant-e-s, acteurs associatifs et économiques et  membres de la société civile ont pu intervenir et contribuer à un débat riche et sans tabou.

Autour de la Ministre, nous avons pu rencontrer :

  • Max Peuvrier, Président de la Faculté des métiers de l’Essonne
  • Corinne Vieillemard, Présidente de l’association Femmes Cheffes d’Entreprise en Essonne, conseillère au CESER et Dirigeante d’entreprise.
  • Françoise Landuré, co-responsable des Mampreneures de l’Essonne
  • Philippe Lavialle, ancien président de la CCI Essonne-
  • Guillemette Loyez, animatrice d’un espace de coworking, co-fondatrice de l’association » « Elles réussissent » et du collectif Cowork In Essonne .

Deux tables rondes ont permis de préciser les grands enjeux du débat :

  • Quels freins et barrières empêchent encore aujourd’hui les femmes de s’autoriser à entreprendre ?
  • Les femmes sont-elles des chefs d’entreprise comme les autres ? Quels sont leurs réseaux ?

La Ministre a pu revenir les avancées législatives conséquentes portées par le Gouvernement depuis 2012 (de la loi du 4 aout 2014 sur l’égalité femmes-hommes au projet de loi Citoyenneté et égalité défendu en ce moment au Parlement). Elle a insisté sur le nécessaire travail de déconstruction des préjugés sexistes et de promotion de la mixité, dès le plus jeune âge, en particulier à l’école.

Les participant-e-s ont pu également bénéficier d’un espace livres thématiques grâce à la présence de la librairie « La plume du page » d’Arpajon.

Beaucoup d’humour, de sincérité, d’objectivité dans les différents parcours de ces femmes et ces hommes qui, parce qu’ils entreprennent, font bouger nos territoires.

Un remerciement tout particulier à la Ministre qui a partagé sans pudeur les joies et les difficultés de concilier vie familiale et professionnelle.

Une réussite qui augure des prochains rendez-vous très prochainement.

A très vite pour un prochain politicafé !

27803726395_60d14ea576_o 27803712005_9d4ecab2ef_o 27728242331_fd61e7a730_o 27728220471_eeda04ff38_o 27702707422_15cf2e116f_o 27525176580_5d0ec33a58_o Une politicafé