Le FN propage la haine et M. Beneytou laisse faire

CP TFAC PS91

Le FN propage la haine et M. Beneytou laisse faire

En réaction à la dernière tribune des élus du Front national dans le journal de la ville de Chilly-Mazarin, retrouvez ci-dessous le communiqué de presse des élus de la liste « Toujours fidèles aux Chiroquois » (TFAC).

Le groupe des élus TFAC exprime sa vive indignation à la lecture de la tribune des élus du Front National publiée dans le magazine municipal de Chilly-Mazarin, numéro du mois de mars 2017.

Sous un titre écrit en caractères arabes et validé par le directeur de la publication, Olivier Christ et Corinne Wary y expriment des mensonges qui jettent le discrédit sur l’école de la République et visent à faire peur aux Chiroquois. Sur la base d’un prétendu témoignage d’un parent d’élève, les deux élus d’extrême-droite dénoncent un apprentissage contraint de la langue arabe alors que celui-ci n’est pas au programme au collège Les Dînes Chiens de Chilly-Mazarin.

La direction du collège nous indique ne pas avoir été contactée pour vérifier ces allégations et les dérives communautaristes qui en découleraient, ce qu’au demeurant elle conteste.

Le texte de la tribune nauséabonde invite le lecteur à faire un lien entre ces soi-disant dérapages et la personne même de la ministre de l’éducation nationale et prolonge l’amalgame en mettant en cause les nouveaux rythmes scolaires mis en place par Rafika Rezgui, alors maire de la commune. Rappelons que la réforme des rythmes scolaires ne concerne ni le collège ni l’apprentissage des langues.

Une fois de plus, le Front National rappelle ce qu’il est vraiment : un parti raciste qui prône la haine et n’hésite pas à raconter des faits imaginaires, tels des « Fake News », pour susciter la peur.

Il dénigre les établissements publics qui accueillent les enfants des familles chiroquoises et jette l’opprobre sur l’école de la République.

Les élus TFAC condamnent ces propos inadmissibles et regrettent que Monsieur Beneytou, directeur de la publication, n’ait pas assumé les responsabilités juridiques rattachées à cette fonction – pourtant mentionnées au règlement intérieur du conseil municipal – en refusant la publication de ce texte dans un magazine financé par les contribuables chiroquois.

Rafika Rezgui

Présidente du groupe des élus TFAC