R. Reda porte-parole de V. Pécresse (LR, ex-UMP) ou de W. de Saint-Just (FN) ???

R. Reda porte-parole de V. Pécresse (LR, ex-UMP) ou de W. de Saint-Just (FN) ???

Il y a plus de 10 ans, c’est un gouvernement de droite, celui de Jean-Pierre Raffarin, qui dans le cadre de la loi SRU 2004, a imposé la tarification sociale des transports, notamment pour les bénéficiaires de l’AME (Aide médicale de l’Etat) qui permet l’accès aux soins des personnes en situation irrégulière.

En 2012, approuvant la délibération portée par la majorité régionale de gauche, c’était au tour du groupe UMP (conduit par Valérie Pécresse) de voter pour la reconduction des conventions relatives à Imagin’R et de la tarification sociale en Ile-de-France.

Or aujourd’hui, R. Reda, Maire de Juvisy-sur-Orge et porte-parole de V. Pécresse, candidate LR à la Région Ile-de-France déclare que « le pass Navigo est à 70 euros par mois pour tout le monde… Tout le monde sauf pour les immigrés clandestins en Ile-de-France qui payeront 17 euros. Avec Hollande et Bartolone, la citoyenneté c’est l’inégalité ».

La Fédération de l’Essonne du Parti socialiste dénonce avec stupéfaction les propos d’un jeune élu qui n’a apparemment de républicain que le nom. Si il fait preuve d’un cynisme déconcertant en dénonçant aujourd’hui des mesures que sa famille politique a votées hier, il est préoccupant de constater que la droite régionale préfère d’abord annoncer la suppression d’une aide destinée aux plus pauvres plutôt que de proposer des solutions aux préoccupations premières des Franciliens comme l’emploi, les transports ou le logement.

En se prononçant contre l’inclusion de ces populations très précarisées dans la tarification sociale, lui et sa famille politique manquent non seulement de cohérence mais oublient les valeurs qui font de l’Ile-de-France un territoire solidaire et humain dont le seul souci est l’amélioration de la réalité quotidienne des franciliens. Stigmatisant les étrangers en faisant d’eux uniquement des hors-la-loi, ces propositions ont pour but de diviser toujours un peu plus les franciliens qu’ils soient citoyens français ou non. Les propos nauséabonds de R. Reda ne sont qu’une pitoyable tentative de ramasser quelques électeurs du Front National.

 

Carlos Da Silva, Premier Secrétaire fédéral