Sabrer le budget du Centre Hubertine Auclert : une régression inadmissible pour l’égalité femmes-hommes!

Sabrer le budget du Centre Hubertine Auclert : une régression inadmissible pour l’égalité femmes-hommes!

Jusqu’au 8 avril 2016, le Conseil régional est réuni en séance plénière pour voter le budget 2016 de la Région Île-de-France. Parmi les annonces qui ont été faites par la majorité de droite, il en est une à laquelle les élu-e-s socialistes sont farouchement opposé-e-s : celle de réduire de 30% le budget du Centre Hubertine Auclert, centre de ressources pour l’égalité femmes-hommes en Ile-de-France.

 

Cette réduction dépasse de loin celle qui avait été annoncée au préalable et qui ne devait pas excéder 10%, comme pour les autres organismes associés à la Région Île-de-France.

 

Depuis des années, le Centre Hubertine Auclert est un organisme incontournable pour la défense des droits des femmes et la lutte pour l’égalité femmes-hommes. Par ailleurs, s’attaquer au Centre Hubertine Auclert, c’est s’attaquer aussi à l’Observatoire des violences faites aux femmes qui lui est rattaché.

 

Ce qui, dans un contexte où cette lutte est une priorité nationale, est parfaitement incompréhensible et injuste.

 

Malheureusement, cette décision est en parfait accord avec le programme porté par Valérie Pécresse pendant les élections régionales puisqu’elle annonçait qu’elle ne reconduirait pas les subventions allouées à « la promotion de la théorie du genre » (page 4 de son programme), et en parfaite cohérence avec les idées conservatrices d’un autre temps portées par les élus de la majorité proches de la Manif pour Tous.

 

En outre, le Centre Hubertine Auclert rayonne bien au-delà de la seule Région Île-de-France puisqu’il est un partenaire privilégié des conseils départementaux, des EPCI, des communes, des universités, des organisations syndicales et associatives… Mais il est également reconnu par l’ONU-Femmes pour son expertise, ses actions pédagogiques, la qualité de ses rapports et de ses études.

 

Sabrer le budget du Centre Hubertine Auclert envoie un message détestable et choquant à tous-tes celles et ceux qui œuvrent au quotidien pour l’égalité femmes-hommes dans notre Région, dans nos départements, dans notre pays.

 

Alors que tous-tes les responsables politiques, de quelque bord que ce soit, s’accordent à dire que l’égalité femmes-hommes, la lutte contre les stéréotypes et les clichés liés au sexe, sont une grande cause nationale, Valérie Pécresse fait le choix de la régression en s’attaquant au Centre Hubertine Auclert.

 

La Fédération de l’Essonne du Parti socialiste condamne fermement ce projet de coupe budgétaire dénué de bon sens et restera mobilisée pour que la défense des droits des femmes et la lutte contre les inégalités liées au sexe reste une priorité régionale.