Les dégradations des permanences PS sont une atteinte intolérable à la démocratie

Les dégradations des permanences PS sont une atteinte intolérable à la démocratie

 

Dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 mai 2016, la vitrine du local de la section de Palaiseau du Parti socialiste a été dégradée par des tags à la bombe de peinture rouge faisant allusion à la loi Travail.

 

La liberté d’expression et de manifestation qui sont toutes deux des libertés fondamentales de notre démocratie n’ont pas vocation à permettre et légitimer de tels actes de vandalisme gratuits.

 

De tels actes à l’encontre des élus de la République et de leurs locaux sont inadmissibles, injustifiés et injustifiables et ce, quel que soit le parti ou le groupe politique visé.

 

Quelles que soient les motivations de ces actes, quelle que soit la colère de celles et ceux qui les ont accomplis, ils ne sauraient être tolérés et restés impunis. En s’attaquant aux élu-e-s, aux représentants politiques et à leurs locaux, c’est toute la démocratie qui est visée.

 

La Fédération de l’Essonne du Parti socialiste condamne fermement ces actions et appelle chacun-e à la raison et à la mesure, par respect pour le débat démocratique qui ne saurait se tenir dans un climat de violence.

 

Elle rappelle son soutien et sa solidarité indéfectibles à tous-tes celles et ceux qui font vivre le débat démocratique dans notre territoire et qui contribuent, chaque jour, par leur action et leur présence, à faire vivre la vie de la Cité.

 

Carlos Da Silva

Premier Secrétaire fédéral

David Ros

Président du Groupe RGE au Conseil départemental

Permanence PS Palaiseau

(c) Matthieu Pasquio, Secrétaire de la section de Palaiseau.