Monsieur le Président, respectez les élus locaux !

Monsieur le Président, respectez les élus locaux !

Plusieurs maires essonniens ont été conviés à l’Elysée, soit directement, soit par le biais de l’Union des Maires de l’Essonne, pour une rencontre avec le Président de la République ce mercredi 21 novembre à l’Elysée, en parallèle du 101ème Congrès de l’AMF.
Nous, maires et élus socialistes de l’Essonne, avons décidé de ne pas répondre à cette invitation.
Sur la forme, nous dénonçons cet exercice essentiellement vertical de la pratique du pouvoir par le Président de la République et son gouvernement.
Nous regrettons particulièrement que le Président de la République ne vienne pas, contrairement à l’engagement qu’il a pris l’année dernière, s’exprimer devant les maires réunis en congrès. Encore un engagement de plus qui n’est pas tenu : c’est une bien mauvaise manière et un pied de nez extraordinaire à la décentralisation. D’un côté il refuse d’intervenir devant les maires en Congrès et d’un autre il sélectionne un petit comité d’élus à l’Elysée, lieu de l’hyperconcentration du pouvoir.
Sur le fond, nous ne partageons pas, et même subissons trop souvent, les décisions prises par l’exécutif, sans concertations avec les territoires et les associations d’élus locaux.
Fin des contrats aidés, suppression de la taxe d’habitation, et donc fin de l’autonomie fiscale des communes, recul des services publics locaux par manque de moyens… sont autant de signaux négatifs envoyés aux territoires.
Une étude récente indique que la moitié des maires ne se représenteraient pas en 2020. Ce chiffre devrait interpeller l’exécutif plutôt que de l’inciter à poursuivre sa logique de mise à distance des élus locaux.
Elus locaux qui, au quotidien et dans des conditions de plus en plus difficiles, agissent pour maintenir la cohésion sociale et donner corps sur le terrain aux valeurs de la République.
 Maryvonne BOQUET, Maire de Dourdan, David ROS, Maire d’Orsay, Premier fédéral du Parti socialiste de l’Essonne, Romain COLAS, Maire de Boussy-Saint-Antoine et Matthieu PASQUIO, Président de l’Union des élus socialistes et républicains.