N. Dupont-Aignan veut cadenasser les écoles : communiqué de presse de Carlos Da Silva

N. Dupont-Aignan veut cadenasser les écoles : communiqué de presse de Carlos Da Silva

Rentrée des classes : M. Dupont-Aignan prend les enfants en otage et bafoue la République 

Dans une interview au Journal du dimanche paru ce 30 août 2014, N. Dupont-Aignan, maire de Yerres, annonce vouloir cadenasser l’entrée des écoles de sa commune mercredi matin pour en interdire l’accès aux enfants et aux enseignants. Il sera ensuite à Evry pour manifester « pour que le gouvernement revienne à la raison et accorde un an de plus aux communes qui n’ont pas la capacité financière et organisationnelle de recruter les animateurs ».

Les contraintes financières évoquées par M. Dupont-Aignan ne l’ont cependant pas empêché de procéder récemment à la rénovation complète du parc de l’hôtel de ville à hauteur de 650 000 €, un montant similaire à celui évoqué par la municipalité pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Cela laisse peu de doutes sur les priorités réelles qui sont celles de l’actuelle municipalité de Yerres…

M. Dupont-Aignan, qui prétend célébrer la République à travers le parti qu’il a fondé, n’est pas un maire républicain. Par son attitude dangereuse et irresponsable, il piétine la loi dont la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, a rappelé qu’elle devait s’appliquer à tous et qu’aucune exception ne saurait être tolérée.

C’est aux élus locaux qu’il appartient de tout mettre en œuvre, aux côtés de l’Etat, pour que cette rentrée scolaire se passe au mieux, et non de prendre en otage des enfants et de chercher à instrumentaliser les parents. De telles tentatives de sabotage ne sont autre qu’une pitoyable récupération politique et un affront à la République, que le maire de Yerres sape dans ses fondements les plus essentiels, l’école et le principe d’égalité.

Aucune commune de France n’est en-dehors de la République. J’ai toute confiance dans l’Etat pour que celui-ci fasse respecter la loi, qui doit être la même partout et pour tous.

signature CDS