Signature de l’accord PS – PRG – EE-LV en vue des municipales : un geste fort, une ambition commune

Signature de l’accord PS – PRG – EE-LV en vue des municipales : un geste fort, une ambition commune

eelv1 logo_ps_1383574893 logo-prg1

Depuis plusieurs mois, les responsables départementaux du Parti socialiste, d’Europe Ecologie – Les Verts et du Parti radical de gauche travaillent avec détermination à un rapprochement en vue des élections municipales de mars 2014.

Aujourd’hui, lundi 4 novembre, ces efforts ont abouti concrètement, avec la signature d’un protocole d’accord entre ces trois formations, dans la perspective de cette échéance. La Fédération de l’Essonne du Parti socialiste et moi-même tenons ici à saluer un geste d’intelligence et de pragmatisme, qui confirme l’ambition commune de nos partis pour les villes de l’Essonne : le progrès dans la justice, résolument à gauche.

Comme à l’échelle nationale, la pleine réussite de ce projet ne pourra s’appuyer que sur la coopération constructive entre les forces de la gauche républicaine. Animé-e-s du même intérêt, celui du succès du gouvernement de François Hollande et Jean-Marc Ayrault, nous œuvrons ensemble au redressement de la nation au sein de la majorité présidentielle. Nous en ferons de même dans la perspective des élections de mars 2014, en formant des listes communes afin de conserver les villes de gauche et de conquérir celles qui pourront l’être, et d’y défendre l’emploi et l’industrie, le pouvoir d’achat de nos concitoyen-ne-s à travers une fiscalité juste, le soutien aux populations les plus fragiles, le bien-être de tou-te-s et un cadre de vie optimal pour chaque Essonnien-ne.

Pour ce faire, nos trois formations travailleront à un projet politique commun.

 

Le protocole d’accord signé avec la fédération essonnienne d’EE-LV prévoit qu’un chef de file unique aux deux formations sera attribué à un membre du PS ou apparenté, dans les villes suivantes dirigées actuellement par la gauche :

Arpajon, Athis-Mons, Boissy-sous-Saint-Yon, Boussy-Saint-Antoine, Brétigny-sur-Orge, Briis-sous-Forges, Brunoy, Chilly-Mazarin, Crosne, Epinay-Sous-Sénart, Evry, Fleury-Mérogis, Gometz-le-Chatel, Grigny, Igny, Juvisy-sur-Orge, Lardy, Leuville-sur-Orge, Longpont-sur-Orge, Marcoussis, Les Molières, Montgeron, Morangis, Morsang-sur-Orge, La Norville, Ollainville, Orsay, Le Plessis-Pâté, Ris-Orangis, Saint-Germain-les-Arpajon, Saint-Pierre-du-Perray, Sainte-Geneviève-des-Bois , Saintry-sur-Seine, Saulx-les-Chartreux, Les Ulis, Villabé, Viry-Châtillon.

Dans chacune de ces communes, en cas de succès, EE-LV obtiendra a minima le même nombre de positions éligibles et de délégations que celles détenues actuellement.

Un chef de file unique aux deux formations sera attribué à un membre du PS ou apparenté dans les villes de conquête suivantes :

Angerville, Ballainvilliers, Ballancourt-sur-Essonne, Bièvres, Bondoufle, Boutigny-sur-Essonne, Breuillet, Brunoy, Bruyères-le-Chatel, Cerny, Champcueil, Champlan, Le Coudray-Montceaux, Courcouronnes, Corbeil-Essonnes, Dourdan, Egly, Epinay-sur-Orge, Etampes, Etiolles, Etrechy, La Ferté-Alais, Forges-les-Bains, Gif-sur-Yvette, Itteville, Linas, Limours, Lisses, Longjumeau, Maisse, Marolles-en-Hurepoix, Massy, Mennecy, Méreville, Milly-la-Forêt, Montlhéry, Morigny-Champigny, Nozay, Paray-Vieille-Poste, Saint-Chéron, Quincy-sous-Sénart, Saint-Germain-les-Corbeil, Saint-Vrain, Savigny-sur-Orge, Soisy-sur-Seine, Tigery, Verrières-le-Buisson, Vert-le-Grand, Vert-le-Petit, Vigneux-sur-Seine, La Ville-du-Bois, Villebon-sur-Yvette, Villemoisson-sur-Orge, Villejust, Villiers-sur-Orge, Yerres.

Dans chacune de ces villes conquises sur la droite, EELV obtiendra au moins un maire adjoint et deux conseillers municipaux en fonction de la présence de militants locaux.

Dans les villes de Pussay et de Saint-Michel-sur-Orge, un chef de file unique sera attribué à un membre d’EE-LV.

Par ailleurs, chaque intercommunalité à majorité de gauche comptera au moins un vice-président EE-LV s’il n’y en a pas actuellement, ou au moins le nombre actuel.

 

Le protocole d’accord signé avec la fédération essonnienne du PRG prévoit qu’un chef de file unique aux deux formations sera désigné dans l’ensemble des communes de l’Essonne.

Dans les villes à direction socialiste sortante, le PS s’engage à renforcer la présence des élus radicaux au sein des exécutifs municipaux et, a minima, à conserver les positions des élus radicaux actuels à l’instar des communes d’Orsay, Chilly-Mazarin, Morangis ou encore Palaiseau.

Dans les villes conquises sur la droite par le PS ou EE-LV, le PS s’engage à renforcer la présence d’élus radicaux, et tout particulièrement à Corbeil-Essonnes, Dourdan, Longjumeau, Bures-sur-Yvette, Massy, Savigny-sur-Orge, Brunoy, Vigneux-sur-Seine ou Saint-Michel-sur-Orge.

Le PS prend également l’engagement de renforcer la présence des élus radicaux au sein des intercommunalités détenues par la gauche en 2014.

signature CDS